Le Bassin du Kou

Bassin Schéma Le bassin du Kou, situé dans le sud-ouest du Burkina Faso, est depuis quelques décennies le théâtre de différentes formes de conflits liés à toute une série de problèmes que l’on rencontre généralement dans des zones irriguées.
Dans le bassin du Kou, les aménagements hydro-agricoles recensés couvrent une superficie totale de près de 3.200 ha. Il s’agit pour l’essentiel de périmètres privés formant la ceinture maraîchère, horticole et fruitière de Bobo-Dioulasso et d’un grand périmètre de 1.200 ha réalisé par l’Etat à Bama et spécialisé dans la production du riz.

Concurrence pour l'eau

Outre l’abondance en eau liée à la présence de sources importantes, d’une nappe phréatique facilement exploitable, d’un cours d’eau pérenne et un hivernage à caractère subhumide, la plupart des utilisateurs d’eau se retrouvent régulièrement en pénurie d’eau à cause d’une augmentation de la population et d’une intensification de l’agriculture irriguée.

Ceci conduit les gestionnaires du bassin à rechercher des outils de contrôle et de suivi.

Recherche & Développement

 Trois domaines qui nécessitent des outils de gestion ont été émises par les partenaires, chacun visant à anticiper les tensions liées aux différents usages conjoints de l’eau:

  1. Outils pour une optimisation de l’utilisation de la ressource en eau pour l’agriculture, devant servir notamment à proposer des aménagements hydro-agricoles adaptés.
  2. Outils pour la prévision des rendements et productions agricoles sur base de la consommation en eau des principales cultures pluviales et irrigués de la zone.
  3. Outils pour la gestion des périmètres d’irrigation (droits d’eau, tours d’eau, choix des cultures adaptées aux disponibilités en eau réelle).

Par ses activités le projet vise à quantifier l’eau disponible, et les besoins et consommations des différents usagers.  A partir d’une meilleure connaissance de la ressource et ses exploiteurs, des scenarii de gestion peuvent être élaborés visant une optimalisation des pratiques agricoles et un respect mutuel des différentes parties.