L'Observatoire de l'Eau

L’Observatoire de l’Eau est une réponse à une demande spécifique en connaissances scientifiques et techniques des acteurs économiques au niveau local.  A ce titre, il se donne pour objectifs sur son territoire d’action :

  1. logo OEde disposer en permanence d’une vision renouvelée de l’état de connaissance, gestion et protection des ressources en eau ;
  2. de développer des capacités scientifiques, techniques et financières d’incitation, d’animation et de catalyse du renforcement des connaissances, des capacités de gestion et de protection des ressources en eau, et
  3. d’initier des formations à l’intention des acteurs intervenant dans le domaine de l’eau et de l’environnement.

L’OE accompagne le renforcement du Comité Local de l’Eau dans le développement d’une capacité de régulation publique et collective de l’eau.  Les connaissances qui sont en train d’être acquises et les outils en train d’être développés offrent une réelle opportunité pour une impulsion particulière dans l’action du Comité Local de l’Eau grâce à l’action spécifique de cette institution nouvelle en gestation.

Le Conseil en Irrigation

Conformément à sa vocation, l’AEDE a mis en place depuis le 1er avril 2005 et au profit des irrigants et des organisations professionnelles d’irrigants dans le bassin du Kou, un conseiller en irrigation ayant une qualification professionnelle d’ingénieur agronome.

Il s’agit, en continuité des actions initiées par l’AEDE depuis 2000 en relation avec l’Union des Coopératives Rizicoles de Bama (UCRB), d’une action d’immersion profonde dans le milieu afin d’améliorer la communication avec les producteurs et de réunir les conditions pour la création et le fonctionnement d’une structure professionnelle de gestion des aménagements hydroagricoles dans le bassin.

Il s’agit en effet de mobiliser la capacité d’initiative et d’action propre des coopérateurs et de leurs organisations pour imaginer, tester et arrêter de nouvelles modalités d’organisation et de gestion qui rompent avec l’assistanat et des pratiques de production négatives particulièrement établies.

Le Comité Local de l'Eau

Depuis 1987 les autorités politiques et administratives ont entrepris de rechercher avec les usagers concernés les voies pour circonscrire les menaces résultant de la situation de concurrence pour l'eau par la création d’un Comité Locale de l'Eau.

La particularité de ce CLE est la montée en puissance en son sein de l’action de la société civile.  Cette dernière s’est engagée à la mise en chantier d’une innovation institutionnelle : un Observatoire de l’Eau (OE).  Il a pour vocation d’appuyer les pouvoirs publics dans le développement de programmes d’études relatifs à la gestion des ressources en eau.